Un tribunal britannique émet un mandat d’arrêt contre Tzipi Livni

Publié le par Aleth


http://www.maannews.net/images/PhotoViewer/12972.jpg
Un tribunal britannique a émis un mandat d’arrêt contre l’ancienne ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni, pour son implication dans l’attaque israélienne sur Gaza l’hiver dernier, a rapporté ce lundi la chaîne qatarie Al-Jazeera.

Il y avait des informations contradictoires sur le lieu où elle se trouverait, et il a été même supposé qu’elle était à Londres lorsque le mandat a été émis. Mais Livni aurait été vue dans la ville israélienne d’Herzliya à l’occasion du 3e jour de la Hanoukka.


Le journal londonien « The Jewish Chronicle » a rapporté que Livni, craignant une arrestation, avait annulé une visite au Royaume Uni prévue ce week-end. Elle devait prendre la parole à la Conférence 2010 du Fonds national juif [FNJ) à Londres et rencontrer le premier ministre britannique Gordon Brown, selon le communiqué.


Interrogé par Ma’an, le président du FNJ Samuel Hayek a déclaré que Mme Livni était « dans l’impossibilité d’assister à la conférence » et qu’elle avait envoyé un message pré-enregistrée à la place.


« Je ne peux pas confirmer les raisons précises de son absence. En tout état de cause, il est regrettable que le gouvernement britannique ne soit pas en mesure de mener un dialogue comme il l’entend avec les plus hauts responsables d’état et politiciens d’Israël », a-t-il déclaré dans un communiqué.


Shawqi Issa, avocat pour les droits de l’Homme et spécialiste du droit international, a indiqué que ce type de mandat émis à Londres ne s’appliquait que si Livni se trouvait dans les frontières du Royaume-Uni. « Juridiquement, le tribunal britannique ne peut pas avoir émis un mandat d’arrêt que dans le cas où est confirmé la présence [de Livni] sur le sol britannique », a-t-il déclaré dans une interview.


Dans le même temps, Ma’an a appris que la police avait perquisitionné une résidence où la responsable de l’opposition israélienne était supposée venir. Selon ce rapport de police, Livni était au Royaume-Uni et non pas en Israël ce lundi après-midi.


Un porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères a refusé de répondre. Les appels au consulat britannique à Jérusalem sont restés sans réponse, et l’ambassade britannique à Tel-Aviv n’a pas répondu aux demandes de commentaires.


Le bureau de Livni a nié les informations à propos d’une arrestation mais a affirmé qu’elle avait annulé sa visite au Royaume-Uni.


« Nous avons décliné l’invitation à la conférence annuelle du FNJ il y a deux semaines. Livni est fière de toutes les décisions qu’elle a prises en ce qui concerne l’opération [contre Gaza] », a déclaré son bureau dans un communiqué, selon le quotidien « Yedioth Aharonot ».


Source
info-palestine/maannews


 

Le gouvernement sioniste décide d'interdire à ses ministres de visiter la Grande Bretagne


Le gouvernement de l'entité sioniste a décidé d'interdire à ses ministres de rendre visite à la Grande Bretagne, après le mandat d'arrêt publié contre l'ancienne ministre et la présidente du parti d'opposition sioniste, la criminelle Tzipi Livni, à cause de son rôle terroriste dans la récente guerre néonazi sioniste contre les habitants de Gaza.

Le vice-ministre sioniste des affaires étrangères, Dany Ayalon, a déclaré que Tel Aviv a informé Londres que si le parlement britannique ne procèdera à une solution pour la modification de certaines lois et surmonter la crise actuelle, et en annulant les appels anti-israéliens, Israël va interdire alors à ses ministres et leaders de visiter l'Angleterre.

"Israël prévoit que le gouvernement britannique prendra l'initiative pour établir une nouvelle procédure au parlement pour arranger cette affaire", a déclaré Dany, à la radio hébreu, le mercredi 16/12.

Il est à noter que Livni est l'une des dirigeants criminels sionistes condamnés, après leur guerre sauvage, sans précédent, contre la population civile de la Bande de Gaza, l'hiver dernier, où plus de 1400 personnes dont une majorité d'enfants et de femmes ont été volontairement massacrés.

Source palestine-info
.

Publié dans International

Commenter cet article