La Porte de l'Enfer, le cratère qui brûle depuis près de 40 ans

Publié le par Aleth

 

hellgate.jpg

 

Au coeur de l’ex-République soviétique du Turkménistan, dans le désert de Karakoum, brûle depuis près de 40 ans à ciel ouvert un étrange feu que rien n’a pu arrêter jusqu’ici. Météorite ? Volcan ? Essai nucléaire sous-terrain ? Phénomène inexpliqué ? Rien de tout cela…

 


 

Il n’y a pas que BP qui a produit une catastrophe incontrôlable, même si ici les effets sont nettement plus circonscrits. Selon une version la plus couramment admise, il y a près de 40 ans, des scientifiques russes prospectaient des gisements gaziers au Turkmenistan, près de la ville de Darvaza (Darvaz signifie « porte ») quand, lors d’un forage, le sol s’est dérobé sous leurs pieds, engloutissant une partie du campement dans un vaste cratère de plusieurs dizaines de mètres de profondeur, et plusieurs centaines de circonférence.

Les scientifiques décidèrent de mettre le feu au cratère pour ne pas que la gaz qui s’en échappe ne gêne les opérations de prospection aux alentours, si bien qu’après une rapide étude de la situation, ils enflammèrent le gaz en pensant que celui-ci ne brûlerait que quelques semaines : il brûle toujours…

Aux dernières nouvelles, les autorités Turkmènes auraient décider d’éteindre ce feu qui brûle depuis tant d’années, et une mission scientifique est en cours de mise en place pour parvenir à cet objectif. En effet, si ce cratère étrange attire les touristes, il gêne la prospection du gaz en sous-sol, et gêne dès lors le développement économique du pays selon ses dirigeants…

Toutefois, à cette heure le décret présidentiel visant à éteindre le feu n’est pas suivi d’effet… et le feu brûle toujours !


Source 911nwo.info


Commenter cet article