Des miliers de galaxies encore jamais vues

Publié le par Aleth


hubble-univers.jpg

Hubble, le télescope spatial de la Nasa, a permis d'obtenir des images de galaxies extrêmement lointaines. Installée en mai dernier, sa nouvelle caméra à champ large (Wide field Camera 3) observe des objets dans le spectre visible et l'infra-rouge.


Cette image du centre de notre Voie Lactée a été réalisée
en conjuguant les données infrarouges et en rayons-X
fournies par trois télescope spatiaux : Spitzer, Chandra, et Hubble.

"En 1996, les chercheurs avaient pointé Hubble vers une région de l'espace apparemment déserte, et ouvert les capteurs pendant 10 jours. La zone considérée n'était pas plus grande qu'un grain de sable tenu à bout de bras. Le risque était grand de ramener une image entièrement noire. En fait, ils ont découvert qu'il y avait 3.000 galaxies à cet endroit." Chaque point lumineux de l'image est une galaxie, constituée de centaines de milliards d'étoiles. Cet appareil ultra-sensible a capté dans l'infra-rouge des photons qui ont voyagé pendant 13 milliards d'années.


 

L'expérience avait été renouvelée en 2004, en pointant le télescope dans une direction proche de la constellation d'Orion. Cette fois 10.000 nouvelles galaxies étaient apparues.

Dans cette région de l'espace appelée le Champ Ultra Profond, elles datent pratiquement de l'origine de l'univers, soit environ 500 millions d'années après le Big Bang. Un modèle en 3D a été réalisé en utilisant les données de décalage vers le rouge de ces galaxies.

La video offre cette conclusion : "L'esprit humain ne peut concevoir ce que représentent cent milliards de galaxies; mais ces découvertes ont encore réduit l'idée que nous nous faisons de notre place dans l'univers." - Source

WISE

A partir de lundi, on pourra compter sur un nouvel instrument performant avec le télescope spatial dans l'infrarouge WISE, lancé par la NASA depuis la base militaire de Vandenberg, en Californie. Il s'agit cette fois de cartographier l'univers.

L'acronyme WISE est assez bien trouvé puisque le mot signifie Sage et se décompose en WideField Infrared Survey Explorer.

Positionné à 525 km d'altitude, WISE aura pour mission de détecter des objets qui émettent de la lumière infrarouge. Cela lui permettra de découvrir des objets poussiéreux, froids et distants souvent non détectables par les télescopes optiques. Grâce à une réserve d'hydrogène solide, ses instruments seront refroidis à 15º C au-dessus du zéro absolu.

WISE accomplira 15 révolutions quotidiennes et prendra chaque jour 7.500 images sur quatre longueurs d'ondes. Il lui faudra six mois pour couvrir tout ce qui peut être vu depuis la Terre. WISE permettra de cataloguer les astéroïdes et les comètes selon leur taille et leur position, signalant ceux qui pourraient s'approcher de la Terre et risquer de la percuter. - Source

Source ovnis-usa

.

Commenter cet article