La nouvelle monnaie du Diable

Publié le par Aleth



Les 'élites' politiques et leurs marionnettistes aiment à glisser parfois quelques symboles subliminaux à chacune des décisions politiques importantes préparées en coulisses. Des codes, des marques, des clins d'oeil, ou simplement des messages que le citoyen lambda ne remarquera pas forcément (exemple de la pyramide illuminati et des symboles sur le Dollar US).

Le 10 juillet 2009, lors du sommet du G8 à L'Acquila en Italie, Dmitry Medvedev a présenté la pièce échantillon relative à la "monnaie supranationale", la "future monnaie mondiale unie", a priori si chère à nos représentants politiques, et qui en partie permettra d'après eux de sortir du bourbier économico-financier dans lequel ils nous ont mis.

Jusqu'ici rien d'étonnant, la mise en place d'une monnaie internationale à plus ou moins court terme - liée au "Nouvel Ordre Mondial" - est un évènement prévisible depuis des années sur les sites d'information alternatifs. En revanche l'inconnu concernait le(s) symbole(s) représentant l'illustration de la monnaie fiduciaire correspondante. A présent le voile est levé, provisoirement toutefois si d'autres illustrations sont choisies à la place ultérieurement.


http://www.futureworldcurrency.com/


Les "cinq continents" sont représentés par les étoiles, les unités superposées, ainsi que les cinq éléments au revers de la pièce. Mais attardons-nous justement sur le côté face. Ce n'est peut-être pas flagrant à première vue, mais qui connaît un tant soit peu les us et coutumes occultes de certaines 'élites', devinera rapidement le code inséré dans cette monnaie...
 


 

Une coïncidence ? Je dirais qu'ici le subliminal n'est même quasiment pas utilisé. Lucifer, Satan, Baphomet, Iblis... Qu'il s'agisse d'un démon ou d'un djinn, que l'on soit croyant ou non, la symbolique de cette pièce est on ne peut plus parlante et explicite, malgré toutes les variantes qui auraient pu être choisies à la place, malgré l'arbre des possibles.




Ces personnages qui décident à la place du peuple, et qui prétendent réparer les erreurs qu'ils ont eux-mêmes délibérément mises en oeuvre, participent parfois à des fêtes ou cérémonies à tendance ésotéro-démoniaque, pour ne pas dire sabbaths.


L'exemple le plus frappant et le plus célèbre est le
Bohemian Club (ou Bohemian Grove - lien wikipedia). En 2000, Alex Jones est parvenu à infiltrer incognito le domaine où les membres de ce "club" se réunissent chaque année au mois de juillet, au sein d'une propriété privée de 1500 hectares au Nord de San Francisco. Pour rappel les membres sont de hauts dirigeants politiques ou financiers, lesquels se retrouvent également pour la plupart lors de réunions internationales à huis clos, Groupe Bilderberg ou autres.

Durant son intrusion, Jones a été témoin de rituels païens d'inspiration druidique et babylonienne. Fort heureusement, il a pu filmer et
mettre en ligne la cérémonie "Cremation of Care" qui ouvre les deux semaines du séminaire.


Cette cérémonie se déroule au bord du lac de la propriété, au pied d'un hibou en ciment de 12 mètres de hauteur (symbole du club), s'apparentant au culte des démons babyloniens Baal et Moloch, ou de la divinité sumérienne Lilith. Les protagonistes sont accoutrés de costumes dignes de ceux des membres du Ku Klux Klan. Ambiance satanique, torches, flammes, (simulations de ?) sacrifices, etc...


Si ces dégénérés sont si friands et fiers de cérémonies de ce genre, pourquoi n'ouvrent-ils pas les portes aux caméras du Monde entier ? Peut-être parce-qu'ils passeraient pour ce qu'ils sont véritablement, à savoir des passionnés de l'occultisme, satanisme, ou des adorateurs de démons antiques. Et officiellement sur le CV ce serait pas joli joli...

 

Un documentaire vidéo - sous-titré en français - sur ce club très 'select'...

Dark secrets inside Bohemian Grove

 

Autres vidéos...








Skull & Bones

 

Lorsque le peuple aura enfin compris à qui il a affaire concernant les hautes sphères politiques, économiques et financières, il aura fait la moitié du chemin pour son salut et son émancipation.


Publié dans Nouvel Ordre Mondial

Commenter cet article