La Cour suprême des États-Unis doit statuer sur l’inéligibilité de Barack Obama

Publié le par Aleth



Les 9 et 12 septembre 2008, Maître Philip J. Berg, avocat à Lafayette Hill (Pennsylvanie) a délivré en nom propre une sommation au sénateur Barrack Hussein Obama et au Democratic National Committee (DNC) pour les enjoindre de prouver le lieu de naissance et la nationalité du candidat.

 

À l’issue du délai légal, ni le sénateur Obama, ni le DNC n’ayant répondu, ils sont réputés en droit avoir « admis » les hypothèses de Me Berg.


Selon Me Berg, le sénateur Obama n’est pas né le 4 août 1961 à l’hôpital Kapi’olani pour enfants d’Honolulu (Hawaï), mais au Coast Province Hospital de Mombosa (Kenya), alors territoire de la Couronne britannique. Après le remariage de son père avec une Indonésienne, Lolo Soetoro, et leur installation en Indonésie, en 1967, Barack Obama a obtenu la nationalité indonésienne. Il a été enregistré comme tel, sous le nom de Barry Soetoro, à l’école Saint-François d’Assise de Jakarta. À l’âge de 20 ans, il a effectué un voyage au Pakistan, alors interdit d’accès aux ressortissants états-uniens, et y est entré avec son passeport indonésien.
Or l’article 11, section I, de la Constitution des États-Unis stipule que seuls les citoyens nés sur le territoire US sont éligibles à la présidence.

 

Au regard du Code électoral US, le contrôle de l’éligibilité s’effectue a posteriori, rien n’interdit donc à M. Obama de se présenter au suffrage des États, même si son éventuelle élection doit être invalidée. La cause introduite par Philip J. Berg devant la Cour de Philadelphie a donc été rejetée par le juge R. Barclay Surrick de Pensylvannie, le 24 octobre. Le magistrat a considéré que la plainte du citoyen Berg n’est pas recevable, car il ne peut pas arguer d’un préjudice tant que Barack Obama n’est pas élu.

 

Le greffier du juge Surrick a rejoint le cabinet Sidley, Austin, qui emploie l’épouse du sénateur Obama. Étrangement, la grosse du jugement (c’est-à-dire le document original) porte les signes d’une transmission par fax depuis un autre fuseau horaire, laissant supposer que le texte a été rédigé dans un autre État, puis transmis par fax et signé par le juge Surrick.

 

Quoi qu’il en soit, estimant que le sénateur Obama et le DNC ont d’ores et déjà violé plusieurs dispositions du Code électoral, l’avocat a saisi la Cour suprême des États-Unis (Berg v. Obama, n° 08-cv-04083).

Me Philip J. Berg est membre de la conférence anti-impérialiste Axis for Peace.

Source Réseau Voltaire


Publié dans International

Commenter cet article

néo 29/10/2008 14:52

à l'image de ce qui se passe constamment dans les élections américaines : lamentable ! comme si un candidat brassant des millions de dollars de soutien pouvait aller aussi loin avec une telle casserole... intoxication et effets de manche du camp adverse.

Aleth 29/10/2008 19:20



G.W. Bush a bien été élu une première fois en 2000 avec moins de voix in fine que son adversaire Gore (c'est la Cour Suprême - amis de papa Bush - qui a tranché). Puis il a été réélu 4 ans plus
tard suite à des fraudes électorales avérées et démontrées (machines électroniques). Alors, ils ne sont pas à une fraude de plus ou de moins. Le paradigme des camps adverses c'est du théâtre, une
illusion, tant aux USA qu'en France d'ailleurs. On s'envoie des vannes, on fait des croche-pieds en veux-tu en voilà pour que ça paraîsse vrai, et ça marche...

Mc Cain et Obama sont tous deux franc-maçons haut degré, condition sine qua non pour se présenter (ou être choisi) en tant que candidat "officiel". Les médias ne montrent que ces deux candidats.
Mais ils n'évoquent que trop rarement le nom de Ron Paul pour l'exemple, qui a un tout autre discours que les deux autres félons (économie, Irak, etc...). Le mentor et financier principal
d'Obama est George Soros. Alors quand on connaît un petit peu le parcours du personnage, il n'y a plus de doutes à avoir quant aux "idées politiques" non atypiques d'Obama. McCain j'en parle
même pas...

Obama et Hillary Clinton se sont rendus à la réunion du Groupe Bilderberg cet été 2008 en Virginie dans la ville de Chantilly aux USA. Quiconque s'est intéressé au G.B. sait qu'il n'y a rien
d'altruiste et de bénéfique pour le peuple durant ces "meetings" dont les médias mainstream ne parlent jamais... ou presque ;)
http://www.dailymotion.com/video/x4m2t6_bilderberg-connais-pas-2_politics
http://www.dailymotion.com/video/x73iht_endgame-alex-jones-vostfr-partie-1_news

Il n'y a qu'à connaître les liens de parenté, la généalogie relative aux différentes familles qui ont dirigé et dirigent une grande partie de la Planète, pour réaliser que tout n'est que théâtre
et comédie... dramatique ! Obama ou pas...
http://fr.youtube.com/watch?v=mkoz9kNDNeA