Des dettes et des Hommes - A faire circuler...

Publié le par Aleth



Pour celles et ceux qui souhaitent comprendre "de manière ludique" l'arnaque du système économico-financier international...

J'invite chacun(e) à transférer le lien des vidéos à tout son carnet d'adresses. Cette supercherie doit cesser !

L'argent dette de Paul Grignon 1 et 2


.


Ici et maintenant ! Au nom du peuple souverain et sous la protection de l'article 10 du deuxième Traité de la Convention de Berne, l'article 10 de la Convention Européenne des droits de l'homme et l'article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, défendant le droit de tous à l'information et le droit à la liberté d'expression et d'opinion.

Nous déclarons, par le peuple et pour le peuple, que c'est le peuple qui produit tous les biens et services mis sur le marché. C'est donc le peuple qui fait la valeur de la monnaie. Celle-ci n’apparaît pas spontanément dans la Nature, comme les biens et services, elle est la création de l’Homme. Le droit à la création de la monnaie appartient donc au peuple puisqu’il en fait la valeur.

Nous refusons de travailler pour quelque chose qui n'existe pas et encore moins pour quelque chose qui nous asservit.

Tant que l'article 104 du Traité de Maastricht - transposé dans l'article 123 du Traité de Lisbonne - restera en vigueur, l'Europe restera une arnaque des Banksters.

L’ensemble des politiciens français et européens se chamaillent pour des questions sans importance

Il n’y a pas un seul problème en Europe (idem dans le monde) qui ne soit pas lié à l’utilisation de L'Argent Dette

La dette nationale est un canular inventé par décret et en application par une loi.

Nous jouons au jeu du commerce dans un monde commercial fictif où l’argent est fictif, les sociétés - et ceci inclut votre NOM en lettres majuscules - sont fictives, ce sont toutes des fictions créées par le Gouvernement qui est lui-même une entité fictive dont le seul but est de récolter l’intérêt d'une dette fictive qui ne pourra jamais être payée, et ceci pour le compte d'une poignée d'individus privés.

 

Jusqu’à ce que le contrôle de l’émission de devises et de crédit soit restauré au gouvernement et reconnu comme sa responsabilité la plus flagrante et la plus sacrée, tout discours sur la souveraineté du Parlement et la démocratie est vain et futile... Une fois qu’une nation abandonne le contrôle de ses crédits, il n’importe plus qui fait ses lois... L’usure, une fois aux commandes, coule n’importe quelle nation. – William Lyon Mackenzie King, ex-premier ministre du Canada (qui nationalisa la Banque du Canada)


Extrait de Bankster: Tout argent ‘naît que dès lorsqu’il est emprunté’. L’argent n’existe pas jusqu’à ce que quelqu’un l’emprunte. C’est de ‘l’argent basé sur une dette’, par conséquent ce n’est pas vraiment de l’argent puisque le véritable argent est basé sur une substance – l’or, l’argent, etc. Si l’« argent » naît que dès lors qu’il est emprunté, alors cela signifie qu’il n’existe pas. Ainsi, où est l’« intérêt » ? Il n’existe pas. Comment peut-il être payé ? Il ne peut pas être payé parce qu’il ne fait pas partie de ce qui est créé. Il n’existe simplement pas. La monnaie que nous employons est basée sur notre futur travail que les gouvernements (politiciens) ont promis aux banquiers. De futures générations sont déjà contraintes à payer une dette qui n’existe pas. Pour comprendre L'Argent Dette, nous vous proposons de visionner un documentaire animé, dynamique et divertissant, de l'artiste et vidéographe Paul Grignon qui explique les effets magiques mais pervers du SYSTEME ACTUEL D'ARGENT-DETTE avec une bande son française et des termes compréhensibles par tous !

 

99% de la population ignore encore le processus de création monétaire. Ainsi lorsque vous l'aurez assimilé à votre tour, soyez certain de bien faire la distinction entre les répercussions privées et publiques de ce système. Utiliser un systeme d'argent dette pour nos investissements privés, nous le faisions à notre insu jusqu'a maintenant. Le fait que les états européens aient décidé d'abandonner récemment le droit régalien des peuples de battre leur monnaie et ceci sans leur consentement est autrement plus inquiétant. (A noter tout de meme que d'un point de vue privé, l'absence de pleine divulgation et d'égale contrepartie sur le contrat de prêt bancaire peut apparaitre comme frauduleux).

 

Extrait de FauxMonnayeurs.org: Depuis 1973 et en application depuis 1974, puis entériné par l'article 104 du traité de Maastricht et finalement transposé dans l'article 123 du traité de Lisbonne, l'Etat a supprimé le recours à l'émission de bons du trésor (emprunt d'état, exempt d'intérêts) puis s'est interdit toute création monétaire en interdisant tout recours à l'emprunt auprès de sa banque centrale à travers le traité européen et ceci pour tous les états européens. Cet état de fait, malicieusement déguisé, rend tout investissement "hors de prix". Ainsi nous sommes assis sur une montage de dettes artificielles dont les conséquences sont dramatiques: Diminution générale du pouvoir d'achat, extension de la pauvreté et misère absolue pour une majeure partie de la population terrestre. Comment peut-on perdre à ce point le plus élémentaire bon sens pour vouloir légitimer le fait qu’un Etat paye un intérêt à un système bancaire privé pour l’usage de sa propre monnaie, qu’il pourrait émettre lui-même, sans intérêt ?

La réponse (hypothèse actuelle) semblerait se situer dans le fait que bon nombre de haut fonctionnaires, ministres ou anciens ministres siègent ou ont siégés au conseil d'administration de banques privées (voir aussi 'le choix de la défaite' sur notre page videos). Nous voila dans un esclavagisme moderne grâce à la haute trahison de nos élus qui cherchent désespérement des solutions "pansements" aux conséquences du SEUL problème qu'ils ont eux-mêmes instauré par décret, dans le plus grand silence et sans la moindre concertation, ils ont vendu TOUS nos biens, nos propriétés, nos corps et ceux de nos enfants à des banquiers privés.

Source http://www.bankster.tv/


Dans le même registre...

 

Pourquoi la dette de la France ne sera jamais remboursée

L'argent n'existe pas

Les secrets de la Réserve Fédérale, institut d’émission monétaire des États-Unis

Finance mondiale : pourquoi rien n'a jamais changé

Les dix raisons de sortir de l'Union Européenne

 DebtOcracy

Un pays peut refuser de payer sa dette

Aux sources du chaos mondial actuel (1/2)

 


 

Dette publique = affaire rentable



A qui profite le système ?

Une interview d’André-Jacques Holbecq par Yves Michel.

« Il faut réduire la dette ! ». On crie à la faillite ! Tel un père qui demande instamment à ses enfants d’aller ranger leur chambre, notre gouvernement nous dit : « Assez de cette gabegie ! Il est temps de devenir sérieux, remettez vos prétentions sociales au tiroir, l’heure est au travail et aux économies ».

Ce qu’on ne nous dit pas, c’est qu’il y a une quarantaine d’années, l’État français n’était pas endetté, à l’instar de la plupart des autres nations, d’ailleurs. En moins de quarante ans nous avons accumulé une dette colossale qui avoisine les 1200 milliards d’euros ! Pourquoi ? S’est-il produit quelque chose qui a fait que l’on ait soudain besoin de recourir à l’emprunt, alors qu’auparavant on se suffisait à nous-mêmes? Et si tel est le cas, qui en bénéficie vraiment ? Qui émet la monnaie ?

André-Jacques Holbecq et Philippe Derudder nous disent les vraies raisons de la dette et dénoncent les mécanismes destructeurs scrupuleusement occultés. Vulgarisateurs de la « chose économique », leur but est de permettre aux citoyens de « savoir », afin qu’ils ne se laissent pas impressionner par les épouvantails que l’on agite sous leur nez. Afin de comprendre surtout que nous avons tout pour relever l’immense défi humain et écologique de notre temps et que la dette et l’argent ne sont que « vrais-faux »

http://www.yvesmichel.org/

 


Publié dans Economie

Commenter cet article

No-pseudo 15/10/2008 18:59

Salut, merci de ta réponse trés rapide mais je vien de voire que tu m'avais répondu, dsl...J'ai tout plein de questions.... Je pourrais te donner mon adresse msn pour qu'on parle de cela " en direct " stp?...Et euh les 90% d'argent iréel, c'est que de la dette???? Et sais-tu combien représente la somme d'argent réel et la somme de la dette stp... Merci

Aleth 15/10/2008 19:05


Salut

Envoie-moi un e-mail ^^ L'adresse est en bas à droite de la page d'accueil...

A+


No-pseudo 11/10/2008 14:56

Salut, j'ai 19 ans et je ne connais pas grand chose à l'économie, juste les bases et ta vidéo est magnifique, elle explique vrément bien !!! Mais je sais pas si j'ai bien compris certains points, un moment, ça explique qu'il y a 10% d'argent réel et 90% d'argent iréel en dette sur terre???Je suis + sur de cela mais si c'est le cas, c'est afollant !!!! pourrai-tu me répondre stp, ou rajouter mon adresse msn pour en parler... Merci :)

Aleth 11/10/2008 15:23


Oui c'est à peu près ça. Environ 90% de la masse monétaire internationale est fictive. Auparavant (comme l'explique la vidéo), la monnaie reposait sur du concret, sur l'or par exemple. De nos jours
(depuis des siècles plutôt), certaines institutions financières ont le droit (et le besoin) de créer littéralement de la monnaie, ex nihilo, à partir de rien. Lorsque la banque accorde un prêt
immobilier par exemple, elle fait un pari sur le remboursement de ce dernier, prenant en compte en partie la valeur du bien acheté, et les garanties proposées par le client. Mais cet argent a été
purement et simplement créé, ne reposant sur rien de solide. Et si le client ne parvient plus à rembourser l'emprunt (montant + intérêts) la banque est en droit de s'accaparer le bien
immobilier, qui lui existe concrètement. Donc elle a financé et acquis in fine (dans le cas du non remboursement) un bien réel avec de l'argent irréel.

Le pire est que ce concept de prêts via les banques privées a été adopté par les pays européens entre autres. Depuis 1973, la France a l'INTERDICTION d'emprunter auprès de la Banque de France
à taux 0.C'est un comble !!! Avec Maastricht tout le monde y a eu droit.

Regarde cette vidéo...

http://www.dailymotion.com/video/x70xyt_dette-publique-affaire-rentable_news

Aux USA (ou ailleurs), les banques ont prêté à presque n'importe qui, sans demander d'énormes garanties. Maison, piscine, home cinema, consoles de jeu, etc... La vie est belle tant qu'on peut
rembourser. Et on l'a constaté, la classe moyenne US est tombée de haut (quelques mois avant nous) lorsque le système économique a tout fait pour se prendre les pieds dans le tapis. Des millions de
foyers ne pouvant rembourser, le chômage aidant, se sont retrouvés à la rue, toute la famille dans des caravanes ou sous des tentes, et ce n'est pas prêt de s'arrêter. A cause d'une bulle
spéculative, de l'avarisme d'une poignée de corrompus, de monstres.

Depuis "l'officialisation de la crise", on ne cesse d'entendre dans les médias que pour éviter à l'avenir ce genre de gaffe, il faut absolument créer un "nouvelle ordre mondial" économique (dixit
DSK, Attali - l'est pas en taule celui-là ? Il passe à la TV ?). Ils créent les problèmes, et après proposent des solutions encore plus vicieuses qu'avant. Ce sont eux qui sont à l'origine de la
crise. Lis "La stratégie du choc" de Naomi Klein. Tu comprendras comment et pourquoi l'émotionnel l'emporte souvent sur la raison. Et comment ils parviennent à tout nous faire accepter. C'est une
question de conditionnement...

A+ ( courage ;)