La France bientôt en guerre contre l'Iran ?

Publié le par Aleth




Il est dommage qu'au sein de l'éventail politique français, personne ou presque ne s'insurge quant aux manoeuvres illégitimes qui se préparent en vue d'attaquer l'Iran. L'ONU, selon la coutume, applique à nouveau la politique de l'autruche. Et qui sait qui en est aux commandes comprendra pourquoi. Mais que vient faire la France main dans la main avec les USA, dans une (future) guerre qui ne la concerne pas ? Le terrorisme... Dixit $arkozy pour la guerre en Afghanistan (pour l'instant). Le temps de roder l'inconscient collectif pour la suite... Et l'avis du peuple dans tout ça ?


" D'importants mouvements militaires américains, anglais et français, se dessinent en direction du Golfe Persique (...), tandis que le Congrès Américain discute sur le projet d'imposer un blocus maritime à l'Iran. Le blocus maritime, c'est toujours la première étape vers la guerre. Comme le précédent irakien l'a bien montré, et comme l'a bien montré le blocus pétrolier du Japon quelques jours avant l'attaque de Pearl Harbor.

Une importante armada alliée, à l'heure où je vous parle, est désormais positionnée dans l'Océan Indien. Elle comprend deux des plus gros porte-avions de l'US Navy, deux porte-aéronefs des Marines, un sous-marin nucléaire français, ainsi que l'ensemble de leurs groupes de combat associés. Des navires d'assaut amphibis des Marines, et de leurs groupes expéditionnaires, font partie de la Task Force, ainsi que des unités des Forces Spéciales de l'US Navy.

Les porte-avions US, Ronald Reagan et USS Roosevelt, flanqués de leur groupe d'attaque, ont quitté leur base respective du Japon et de Virginie. Ils se sont déployés dans une zone qui s'étend du Golfe Persique à l'Océan Indien Occidental. Six porte-avions, et l'ensemble de leurs navires d'escorte, sont désormais à proximité du Golfe. En comptant les unités déployées pour les missions de surveillance des côtes somaliennes, du soutien du déploiement en Afghanistan et du contrôle du Golfe, ce sont plus de 100 bâtiments de combat qui sont sur zone ou à proximité, et plus de 1500 avions de combat concentrés dans un rayon utile pour un bombardement massif. C'est là une concentration navale sans précédent depuis 1991, date de la première guerre contre l'Irak.

Les essais de la nouvelle bombe américaine "anti-bunker", la MOP, sont terminés depuis début juillet, ainsi que les exercices de bombardements réalisés à Guam. Le Koweït a mis ses forces armées en état d'alerte. Et il y a quelques jours, la diplomatie de Sarkozy a opportunément détaché de 'l'Axe du Mal' le seul allié potentiel de l'Iran dans la région, c'est-à-dire la Syrie, comme pour mieux isoler Téhéran.

Alors au nom de l'opinion mondiale qui a le droit de savoir, je pose la question aux autorités américaines, de quoi s'agit-il exactement ? D'une intervention sans l'aval de l'ONU ? Est-ce que l'armada alliée est là pour imposer un blocus sur les produits pétroliers ? Mais sur le fondement, de quel mandat international ? S'agit-il, au travers de cette concentration de troupes, de créer les conditions d'un incident, avec les Pasdarans, gardiens de la Révolution Iranienne, pour tenter une épreuve de force ?

Et je pose également la question à Nicolas Sarkozy plus directement... Pourquoi un sous-marin nucléaire français est-il engagé aux côtés des Américains ? Pourquoi un groupe de six avions Rafale de l'aéronavale française est-il à bord du porte-avions USS Roosevelt ? C'est la première fois, mesdames et messieurs, je dis bien la première fois, que des chasseurs bombardiers français sont opérationnels sur un porte-avions américain.

Le 17 juin dernier, à l'occasion de la réception de la Commission du Livre Blanc, le Chef de l'Etat déclarait pourtant : La France ne placera jamais aucun contingent militaire sous commandement de l'OTAN en temps de paix. Là il ne s'agit même pas de placer nos troupes sous l'égide d'une organisation internationale comme l'OTAN, mais de les mettre sous l'autorité d'une autre nation, les Etats-Unis d'Amérique. Nos maigres moyens devraient être exclusivement au service de la défense des intérêts français. Notre armée hélas n'a plus aujourd'hui qu'une force marginale ; elle sera demain une administration ridicule. Le Gouvernement a annoncé une baisse substantielle des effectifs des armées de l'ordre de 54.000 hommes sur cinq ans. "

J-M Le Pen



Après l'Afghanistan, l'Irak, demain ce sera l'Iran. Je pense que le futur de l'indicatif dans ce cas paraît de bon aloi. J'espère me tromper. Ils font tout ce qu'ils veulent, appliquent leur plan en toute liberté, et la population n'a pas son mot à dire. La fin justifie les moyens, et ils sont prêts à tout pour amasser plus d'argent qu'ils n'en ont déjà. Car qui dit guerre, dit ventes d'armes, etc... Et qui dit géo-politique US dit génocides garantis...

Rendez-vous compte que "notre" Président semble être en train d'envoyer la France (ou la préparer) - SANS CONSULTER NI MEME INFORMER LE PEUPLE SOUVERAIN - tout droit vers un conflit QUI N'A PAS LIEU D'ETRE ! Il suit bêtement le scénario conconcté par les eugénistes d'en face. Avec Chirac, pourri parmi les pourris, c'était un peu moins facile. Mais avec le nouveau, l'autre, si les USA avaient désiré attaquer les Iles Galapagos, il aurait suivi comme un brave toutou. Le roi des arrivistes et des égocentriques. Lui, il s'en badigeonne le nombril avec le pinceau de l'indifférence, qui souffrira, qui mourra, pfff... Un peu plus un peu moins... Tant qu'il garde son popotin sur le trône qui domine la prairie, et qu'il remplit son contrat vis-à-vis du Groupe Bilderberg (voir liens
1 et 2 pour celles et ceux qui n'en auraient "jamais entendu parler"), tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes... Et l'argent coule à flots ! .oO( spéciale dédicace à Clearstream)Oo.

Publié dans International

Commenter cet article