La BBC dévoile enfin la « vérité » sur l’effondrement du WTC7

Publié le par Aleth

 


 

Le 6 Juillet 2008, presque 7 ans  après les évènements survenus le 11 Septembre 2001, et à la veille de la troisième commémoration des attentats de Londres, la BBC diffusera un documentaire censé expliquer le pourquoi du comment de l’effondrement de la Tour n°7 du World Trade Center. A première vue, la bande-annonce met l’eau à la bouche tant les témoignages semblent aller à l’encontre de l’hypothèse - non officielle et plus que suspecte - relayée par l’administration Bush, à savoir la mise en cause des incendies disparates uniquement. Doit-on s’attendre à un tremblement de terre ou à un coup d’épée dans l’eau ?

Que d’émotions en perspective ! On dirait le teaser d’un film hollywoodien.
Pour rappel le Rapport final et officiel de la Commission, publié par le gouvernement américain en juin 2004, ne fait jamais mention de l’effondrement de la Tour n°7, tout simplement. La F.E.M.A. - Federal Emergency Management Agency - a pour sa part avoué au sein de son rapport ne pas être en mesure de fournir d'explications plausibles. Un gratte-ciel en structure d’acier de 47 étages, de 174 m de hauteur, tombant à la vitesse de la chute libre plusieurs heures après les deux premières tours, accueillant entre autres des bureaux de la CIA, des services secrets, du Ministère de la Défense (DOD), du Ministère du Revenu (IRS), de la Commission des valeurs mobilières (SEC), et le Bureau des Urgences du Maire Giuliani (OEM). Une broutille aux yeux des experts investigateurs triés sur le volet en charge d’élucider le mystère ; nul besoin d’en faire état dans le Rapport officiel.


Voici l’avis de Danny Jowenko, expert en démolition contrôlée...

 


Non seulement la chaîne télévisuelle anglaise nous promet que toute la lumière sera faite sur les causes de la destruction totale, mais nous devrions également savoir pourquoi une journaliste de la BBC, correspondante à New-York, a annoncé en direct l’effondrement de la tour… quelques minutes avant l’effondrement, comme on peut le constater ici.

Alors, si le documentaire est du même acabit que celui de Stéphane Malterre diffusé sur Canal+, inutile d’espérer quelconque « révélation ». Le but étant de décrédibiliser le mouvement pour la vérité. Un intérêt soudain sept ans après les faits ? Une soif de justice ?


Et dans le cas contraire ?


Si la BBC s’apprête à démontrer que le WTC7 a bien été démoli via des explosifs, il faudra également expliquer le stratagème permettant de placer les charges et déplacer tout le matériel nécessaire à l’insu des occupants (et quels occupants !) du gratte-ciel. Pour parvenir à le faire s’effondrer de la sorte, il faudrait s’atteler à la tâche des jours voire des semaines avant les évènements fatidiques, sans éveiller de soupçons de la part des agents de la CIA et des services secrets, des militaires, tous les fonctionnaires sur les lieux, naïfs et crédules comme tout le monde s’en doute.

 

Bref, nous verrons bien si la BBC surfe sur la vague de la déontologie, du pragmatisme et de la raison. Ou si elle nage dans les eaux troubles de la désinformation, de l’omerta et du silence, comme ce fut le cas jusqu’à présent. Le documentaire devrait a priori faire beaucoup de bruit si la présence d'explosifs est confirmée, et engendrer une enquête collatérale sérieuse relative à l'effondrement des tours n°1 et 2.
Mais, à mon humble avis, il ne faut pas rêver…

 

A la fin de la bande annonce on peut lire « Le mystère final du 11/09/2001… résolu ? ».
S’il n’y avait que le WTC7 qui pose problème dans cette affaire...

Publié dans 11 Septembre 2001

Commenter cet article

Onegus 26/06/2008 04:14

Bravo pour votre article lu sur Avox, et longue vie à votre blog ! ;-)Si le summer of truth se confirme, vous allez avoir de quoi le nourrir !Peace1gus 

Aleth 26/06/2008 15:06


Merci pour ton soutien ! La pilule rouge se distribue un peu partout et se répand toujours plus chaque jour... Il est grand temps que le Peuple reprenne les rênes de sa destinée... Ils ne sont
grands que parce-que nous sommes à genoux...

PEACE